Journée bizarre, impression de me traîner, du mal à me motiver, à décider, grognon, bref journée sans. Il faut dire que mes règles devraient être là depuis quelques jours maintenant et comme à chaque fois que je suis fatiguée ou stressée ou que je change mes habitudes, elles viennent pas. Je sens pourtant que tout est prêt dans le ventre et aussi que l’état émotionnel et physiologique d’avant-règles reste, lui….je suis très pénible du coup je pense pour mes 2 hommes. J’essaie de faire des efforts, de maintenir mon attention et ma joie mais ça tient pas, c’est plus fort que moi….ça vous fait ça, vous, avant vos règles ? Si oui avez-vous des remèdes ?

La journée sinon était un peu de la même teinte que mon état émotionnel. Nous sommes retournés à Oslo. Ce matin, musée Munch. Grosse déception car je m’attendais à voir beaucoup de ses tableaux mais en  fait le musée depuis quelques années ne fait que des expo temporaires montrant des parallèles de l’oeuvre de Munch avec d’autres artistes. Là c’était le photographe déjanté Mapplethrope et il n’y avait quasiment que des photos de lui nu, voire plus. Et quelques toiles de nu de Munch. Une salle de photos de Mapplethrope était même interdite aux moins de 18 ans et heureusement, j’ai trouvé ça très choquant. On a pas trop vu l’intérêt artistique, mais bon…j’ai réussi à trouver un tableau floral de Munch….mis là pour compenser ?!??

image

Puis  ballade en ville et passage à la boutique de laines norvégiennes Pickles où j’ai été raisonnable, c’était dur de résister mais j’ai juste pris de quoi me faire deux beaux foulards dans des tons que j’a

image

dor

e.

Et enfin, visite du musée d’art contemporain de la ville où on a pas compris grand chose aux oeuvres présentées, comme d’hab avec l’art contemporain, mais bon on aime bien, à chaque fois c’est des surprises et on admire le niveau d’inventivité des artisyes. Il y avait une artiste norvégienne exposée, Anna-Eva Grafisk, qui s’est inspirée des paysages et lumière du grand  nord du pays pour faire ses toiles, j’ai beaucoup appré

image

cié.

Nous sommes rentrés assez car je suis épuisée (avec faim en permanence) et je sens que ça agace un peu mon mari et mon fils. Enfin plutôt ils s’inquiètent un peu. Ça m’énerve de ne pas avoir l’impression de profiter, d’avoir parfois envie de rentrer, d’être tranquille, seule, à lire ou crocheter. Les hormones jouent certes mais aussi je crois que j’en ai besoin. Dans ma vie habutuelle j’ai plus de temps seule et j’en ai besoin. C’est la lecture de l’article du jour de Oops qui m’a fait réagir que c’était mon besoin, en fait…suis une sauvage, moi !
Comme par magie mon mari et mon fils viennent de partir faire un footing et je sens que ça va faire du bien à tout le monde même si ce n’est qu’une heure !

Il y a d’autres trucs qui jouent…j’aime mes petites habitudes et je crois même que j’en ai de plus en plus besoin. Ne pas cuisiner, manger à ma manière habituelle par exemple…une vraie mémé…! Et puis il faut le dire…les norvégiens ne sont pas du tout accueillants…pas de sourire, pas d’échange de bonjour et encore moins de banalités, ils sont très froids, on a pas l’impression d’être bienvenu en tant que touriste…c’est la première fois que je vis ça en voyage et ça me met mal à l’aise en fait…Sans compter que cet après-midi mon mari m’a montré plusieurs fois des étiquettes collées aux murs ou poteaux avec écrit « réfugiés pas bienvenus »….bon…spécial…

Allez je vais lire un peu avant le retour des hommes puis préparer le repas avec ce qu’il y a dans le frigo (reprise d’une petite habitude qui devrait me faire du bien !).

Grosses bises et douce soirée !