image

I’m happy ! Valises défaites et affaires rangées (on a une super organisation du tonnerre, on est archi rôdés en matière de gestion de retour de voyage mon mari et moi ;-)…
J’écris de mon canapé avec un mug de thé à portée de main…dans le silence….la journée a été longue…lever 6h30 / ptit-dej / rangement, ménage de l’appart / douches / bouclage des valises / 1 h de voiture jusqu’à l’aéroport (sous des averses de neige) / rendre la voiture / imprimer les cartes d’embarquement / passer les contrôles sécurité / attendre dans le bruit / embarquer / voler la boule au ventre et les muscles noués (toujours…bon sang que j’aime le plancher des vaches) / supporter un atterrissage bien remuant car grosse couche nuageuse sur Paris / attendre la navette qui nous ramène au parking / retrouver notre vieille titine chérie / se taper plein de bouchons pour rejoindre notre banlieue bien au sud de Paris / monter les 4 étages avec les bagages / ranger les bagages.

Le tout avec un débarquement abondant de zone rouge et le mal de ventre qui va avec, et très peu d’heures de sommeil en raison du stress de l’avion et d’une nouvelle lecture qui m’a emportée tard dans la nuit !

Et me voilà ! Ce fut un chouette voyage, on a bien déconnecté, vu de superbes paysages, découvert d’autres habitudes culturelles qui m’ont parfois déroutée mais c’est ça les voyages. Faut pas comparer, juste plonger, se laisser porter, déguster, se laisser aller (une vraie thérapie pour moi). Et puis on a passé de super moments de complicité et de rire en famille et ces souvenirs c’est archi précieux, ça vaut bien toutes les prunes du monde, hein 😉

Bon y a juste un truc….on en peut plus des sandwichs qu’on mangeait chaque midi (même ce midi à l’aéroport on avait apporté nos sandwichs faits de restes). Envie d’un vrai plat chaud…alors j’ai décongelé un veau-carottes préparé par ma belle-mère et je vais faire des frites à l’actifry, on va se régaler !

Douce soirée les amies !