Je suis à court de laine pour le châle de ma collègue mais j’aime tellement crocheter ce modèle que j’en recommence un depuis hier après-midi, en mohair mauve….

Pas de marche ce matin, mode canapé-crochet activé. Il faut dire que je suis un peu groggy. Il y a un an l’horreur et l’incompréhensible s’abattaient sur Paris. Cette journée avait été très très spéciale. Comme pour tout le monde buen entendu. Mais à 14 h, second coup de massue, nous apprenions que le collègue de mon mari, dont il est proche, avait perdu son fils au Bataclan. J’avais rarement vu mon mari autant retourné. Nous étions partis marcher tous les 2 pendant 2 h, sans parler, juste pour évacuer, voir des gens, voir la vie.

Bref je suis dans une espèce de recueillement aujourd’hui et manipuler mon doux mohair est parfait pour faire passer cette journée spéciale avec le plus de douceur possible.

Sinon hier soir, partie dans mon nouveau projet de laine, je n’ai pas eu le courage de ressortir pour aller au cinéma. La nuit tombait, la pluie aussi, je suis restée sur mon canapé pendant que le husband cuisinait.

Il nous a préparé un filet mignon de porc en croûte au bacon avec des tagliatelles de légumes (carottes-courgettes) et une sauce crème-poivrons. Et donc le carrot-cake en dessert. C’était bien bon. Le carrot-cake était involontairement léger car nous étions à court d’huile, il n’y avait plus de noix et j’avais demandé de réduire le sucre. Hé bien c’est le meilleur que j’ai jamais mangé !

En revanche le poids est à la hausse. Il y a le stress de la semaine là-dedans mais aussi je dois l’avouer des assiettes trop grandes, trop de féculents, trop d’apéro et surtout de gâteaux apéro. Car si on prend de l’alcool c’est surtout le soir en w.end et maxi 2 verres donc çà  va encore. C’est un moment qu’on aime bien, on se pose, on discute. Le problème ce sont les trucs gras que l’on sort par automatisme. J’arrivais avant à ne pas y toucher, il n’y a aucune raison que je n’y arrive pas à nouveau. 

Bref une REM sérieuse s’impose et je n’attends pas demain, c’est dès maintenant. Mode « je réfléchis bien à ce que j’ingurgite » activé depuis ce matin.

Ce midi par exemple ce sera restes du repas d’hier soir avec une salade verte. Petite part de carrot-cake avec le café. Salade de fruits si faim en après-midi. Et ce soir je cuisinerai une soupe et un gratin de chou-fleur, ce sera gros bol de soupe, juste un peu de gratin. 

Le plus dur pour moi c’est de voir les hommes de la maison manger beaucoup (et vite, çà m’agace, mon mari mange ultra-vite)…Certains plats j’aimerais beaucoup qu’ils fassent deux repas mais souvent ils le terminent et moi çà m’incite parfois à en reprendre un peu, par gourmandise…un peu rageant….vous vivez çà, vous ?

Je retourne à mes laines… Au moins ce midi je n’ai pas à cuisiner, je peux profiter de ma matinée !

Des bises.