J’avais adoré Snjór et en avais parlé dans mon article du 27 février dernier.

J’ai été ravie de retrouver l’ambiance et la plume de Ragnar Jönassen, auteur islandais, avec son second tome, Mőrk. J’en avais parlé un peu lundi dans le C’est Lundi Que Lisez Vous, mais çà mérite clairement un billet…

Je me suis replongée avec délice dans l’ambiance de Siglufjőrdur (si si, c’est prononçable !), la ville la plus au nord de l’Islande, enclavée entre deux fjords et les montagnes. Je rêve d’y aller, du coup.

Ambiance oppressante dans le froid polaire et la nuit arctique, dans un petit monde où tout le monde se connaît, où chacun a ses petits secrets.

On retrouve le jeune inspecteur Ari Thor, désormais en couple et père d’un petit bébé. Sa compagne a fini par le rejoindre et apprécier la vie dans ce coin perdu au climat difficile. Tout n’est pas si simple cependant dans leur couple et on suit les remous et questionnements conjugaux tout au long de l’enquête, c’est sympa.

Ari Thor, en arrêt maladie suite à une mauvaise grippe, va devoir reprendre du service et enquêter sur l’assassinat de son seul collègue et chef, avec qui il entretenait une relation cordiale mais très distante.

Son chef s’est fait tirer dessus alors qu’il jetait un oeil sur une vieille maison abandonnée à la limite de la ville, un endroit où se produirait du trafic de drogue.

Avec tenacité et beaucoup d’intuition, il devinera la vérité, en déterrant au passage quelques petits secrets bien croustillants qui feront tomber quelques personnages connus localement…

J’attends avec impatience la sortie en poche du 3ème tome de cette série, Nátt, sorti il y a quelques semaines en broché en France…

Belle soirée !