Un petit billet pour vous présenter une super lecture très très addictive terminée ce week-end.

On suit Peter, lycéen fan de littérature américaine, qui tombe par hasard sur un fabuleux trésor. Plein de fric et des carnets, des Moleskine noirs, d’une valeur inestimable puisqu’il s’agit de manuscrits inédits d’un grand écrivain disparu tragiquement, et qu’il adore.

Pendant plusieurs années, Peter va soutenir dans l’ombre sa famille  grâce à cette fortune qui tombe à pic alors qu’en pleine crise économique, et handicapé suite à un drame  par dessus le marché, son père vient de perdre son boulot. 

Jusqu’à ce que l’argent s’épuise et que Peter songe à tirer de l’argent de ces carnets…. Et aussi jusqu’au jour où le propriétaire du trésor va se réveiller…

Je crois bien que j’ai préféré « Carnets Noirs » à « Mr Mercedes », qui inaugure la trilogie de King. Certainement parce que j’ai retrouvé avec joie des personnages du premier opus qui m’avaient manqué, comme de vieux amis. Et aussi parce que çà tourne autour de la littérature et du monde du livre.
Suspens de dingue, super ambiance, aucun ennui, écriture et expressions  toujours aussi truculentes, du grand King, quoi ! 
Je vous recommande chaudement cette trilogie de King, mais attention à bien commencer par le premier, « Mr Mercedes ». 

Quant à moi, le dernier tome, « Fin de Ronde », va être devoré dès mon livre en cours terminé.

Bon mardi !🌻☘