Déjà le 27 juin, il est temps de faire le point sur le club de lecture de juin, en commençant par parler du livre de David Foenkinos (j’ai pas fini l’autre !).

J’ai beaucoup aimé ce roman de David Foenkinos. Un roman très sensible et très prenant.

On suit Antoine, prof d’histoire de l’art à l’École des Beaux Arts de Lyon, qui d’un coup, sans avertir ses proches ni donner de nouvelles, vend son appart, met ses meubles au garde-meuble, quitte son job et se barre à Paris. Il loue un petit studio et se fait engager comme simple gardien au Musée d’Orsay. On devine qu’il vient de vivre un évènement difficile, mais quel est-il ?

Parallèlement, on suit l’histoire de Camille, une étudiante aux Beaux-Arts de Lyon, très réservée, solitaire et mystérieuse, et surtout brillante et très talentueuse. Camille qui va intriguer Antoine et on pressent que l’histoire de Camille est liée à la fuite d’Antoine.
La DRH du Musée d’Orsay, quant à elle, est très intriguée par Antoine. Pourquoi cet homme, titulaire d’une thèse sur Modigliani, a-t-il choisi de postuler à un poste de gardien ? 

Qui se planque derrière cet homme singulier ? 

Une relation va se nouer avec Antoine qui peu à peu va lui relater son histoire mêlée à celle de Camille.
Il s’agit d’une histoire terrifiante qui nous est contée peu à peu avec beaucoup de délicatesse. Un récit captivant qui traite avec beaucoup de bienveillance et d’humanité de la façon dont on peut surmonter,  se reconstruire après un choc.
Comme toujours l’écriture de David Foenkinos est limpide, précise, ponctuée de petites touches d’humour fin. J’aime beaucoup la façon dont l’auteur nous embarque dans la vie de ses personnages ordinaires, la façon dont il les rend très attachants, voire  extraordinaires en nous dévoilant toute la richesse de leur âme.

L’avez-vous lu ?