Fairview, petite ville BCBG du Connecticut où tout le monde se connaît. Jenny Kramer, 15 ans, est violée durant une soirée festive. Aucun témoin, aucune trace ADN. Pensant la préserver, ses parents acceptent qu’on lui administre un traitement chimique utilisé par l’armée pour prévenir les stress post-traumatiques. Ce traitement efface les affreux souvenirs comme un coup de baguette magique, hop (en vrai,  çà existe pas, hein…). 

Seulement voilà, quelques mois après, Jenny est au plus mal. Les émotions sont restés et ses parents se rendent compte qu’elle a besoin de se souvenir pour avancer. Et ces souvenirs pourraient aider la police à retrouver le violeur.

Jenny arrive donc chez Alan Forester, psychiatre spécialisé dans la recouvrance de souvenirs. Il va suivre toute la famille. On suit les souvenirs et le vécu de chacun à travers ce qui se dit dans les entretiens, c’est très original et bien mené. Les secrets de la ville apparaissent et les doutes s’immiscent sur de nombreux violeurs potentiels et le doute est permanent…

C’est bien écrit, bien ficelé et hyper bien documenté sur le fonctionnement de la mémoire, c’est très intéressant. Un très bon thriller psychologique que je recommande !

Sur ce je vous laisse, j’ai un okonomyoake à déguster, le husband est aux fourneaux ce soir, un week-end prolongé qui commence fort bien…😋😋😋

Douce soirée !