​Cette semaine…

Je lis….toujours  » Les magiciens  » de Lev Grossman, me reste 30 pages. C’est vraiment vraiment bon. À la croisée de Tolkien, d’Alice aux Pays des merveilles, avec un petit côté Harry Potter (tout petit, hein, c’est beaucoup plus adulte). Personnages et questionnements profonds, humour déjanté, quête passionnante, c’est excellent, ça fait longtemps que j’ai eu dans les mains un bouquin qui m’amuse et me tient en haleine comme çà. 


J’écoute… Massiv Attack. L’album « protection », 1994. Toute ma vie d’étudiante, je l’écoutais en boucle. Toujours aussi bon. 
Je regarde… les fleurs de pivoine qui éclosent enfin, unes par unes. Quelle beauté. Des semaines que je guettais, je me régale. Il y en a tellement et elles sont si grosses qu’on a dû tutorer.

Je me sens… d’humeur ermite ascendant oursonne.
 Je mange… des petits plats que j’improvise avec ce que le husband ramène de ses expéditions ravitaillesques et je m’éclate à expérimenter : aubergines sautées avec boeuf hâché, tomates et plein d’épices (très bon sur du riz), du taboulé truite fumée, courgette, tomates, ciboulette, citron, des salade de pâtes, des asperges vertes juste revenues dans de l’huile d’olive avec de l’ail, pas mal du tout. 

Sinon, je déguste chaque jour les petites fraises des bois qui foisonnent dans les balconnières, et chaque matin de bonnes grosses tartines grillées avec beurre salé et confiture de figue de mon papa, quel délire, limite je m’endors le soir en ayant hâte au ptit-dej.

J’aime…retrouver une toute petite impression de normalité. J’ai fait deux boutiques en début de semaine, je conduis (je m’en passerais bien, je rêve d’une vie où je pourrais tout faire à pied), y a des kékés qui passent à fond en mobylette dans la rue (bon, c’est plus des mobylettes comme à mon époque, plus des petites motos mais même effet sonore et j’aime ce mot, mobylette, alors hein), d’autres qui font crisser leurs pneus sur les rond-points, se tuent l’ouïe avec leur musique à fond dans leur voiture bref, la vie normale a repris sur le bitume et on ne s’entend plus parler dans le jardin.
Je fais des collages, toujours. 

J’envisage… d’aller me faire couler un troisième café, là….
Je pense que ce serait pas mal de ressortir mes habits d’été de leur caisse, il fait chaud.
Je porte… un jean noir, un t.shirt noir, des chaussettes grises avec des ptits ananas dorés dessus. 
J’ai envie… de calme, de solitude.
Ciao !