Victime 2117, c’est le nom que la presse européenne donne à une réfugiée qui, comme les 2116 autres de cette année-là, a péri en Méditerrannée dans sa tentative désespérée de rejoindre l’Europe. 

Sauf que cette victime, elle a été assassinée avant de finir à la mer. Sauf qu’Assad, assistant-enquêteur au Département V, voyant sa photo dans la presse, la reconnaît…

Dans cet opus, on quitte un peu le Danemark pour un voyage en Crète puis en Allemagne, avec un petit passage bien éprouvant en Syrie. Nous voilà plongés en plein coeur du terrorisme et des migrations. 

On va enfin découvrir l’histoire du mystérieux Assad, membre épique du petit département V, mon chouchou  aux proverbes arabes étonnants et à la traduction si scroustillante ! Je me doutais un peu du type de passé d’Assad, mais étais loin d’ imaginer tout celà. Pfiou, quel personnage fort sous ce petit corps frêle !

Carl (le chef) et Assad vont partir traquer un terroriste qui prépare une action imminente en Europe, prenant au passage pour cible (ou plutôt pour arme) les plus précieux amours d’Assad, dont il était sans nouvelles depuis 16 ans, ainsi qu’Assad lui-même, parce qu’il a un gros compte à régler avec lui…

Autant vous dire que cà schwingue un max en action et émotion, qu’on a pas le temps de s’ennuyer, d’autant qu’au passage, la vie va réserver une petite surprise à Carl.

Pendant ce temps là, à Copenhague, le jeune et timide Gordon tient les rênes du département V. Il va devoir gérer seul un jeune homme désaxé, abruti aux jeux vidéos, qui l’appelle régulièrement pour le tenir informé de son action imminente de décapitation collective avec son sabre japonais. Couic. Il faut absolument le localiser car la tête du père y est déjà passée et dort au fond du congélo familial… 

Heureusement, Rose, secrétaire qui aime s’improviser enquêtrice, qui a repris plus que du poil de la bête depuis la dernière enquête où elle a bien failli y rester, va venir à sa rescousse.

Victime 2117 est vraiment un excellent tome. Les personnages de l’équipe s’affirment, prennent de l’ampleur, les enquêtes sont très intéressantes, crédibles, l’écriture précise, enjouée avec toujours un bon humour. J’ai de plus en plus de mal avec thrillers et policiers que je trouve bien trop souvent surfaits, prévisibles et absolument pas réalistes, mais là, j’en redemande ! 

Si vous ne connaissez pas les enquêtes du Département V, je recommande vraiment. Les enquêtes sont très bonnes et le petit voyage au Danemark très agréable. Le premier tome, c’est « Miséricorde » et on le trouve en poche.

Je vous souhaite un bon dimanche pleinement cocooning pour contrer la pluie avec plaid, livre, bougie, chocolats chauds, tisanes et pourquoi pas soupe (moi ce sera le cas, à la tomate, le potager a bien donné) !