Hormis la lecture, une autre de mes passions est le cinéma. Depuis plusieurs mois je m’en donne à coeur-joie sur mes temps libres. 

J’ai décidé de partager ici mes coups de coeur cinéma, en voici deux, vus dernièrement. Zou.

« Conte de cinéma », du réalisateur coréen Hong Sang-Soo, 2005.

Sur le site Arte TV jusque fin mai.

A Séoul, deux jeunes gens, anciens petits amis, se recroisent par hasard après plusieurs années. Ils dînent ensemble, boivent pas mal, passent la nuit ensemble. Le lendemain, le jeune homme annonce à son amie qu’il a depuis un moment le projet de se suicider. Elle se livre alors sur sa propre détresse et ils décident de se suicider ensemble. Après quelques jours d’errrance et d’hésitation, ils passent à l’acte. La jeune fille se réveille et appelle le père de son ami pour tenter de le sauver, puis s’enfuit.

La deuxième partie, par un jeu très malin, nous présente cette séquence comme un scénario de cinéma. On retrouve quelques années plus tard les protagonistes de cette histoire. Ils mènent leurs vies de façon distincte, on ne sait pas bien si cette histoire de suicide a vraiment existé ou si elle relève uniquement d’un projet cinématographique. On voit à nouveau sur les lieux de la première histoire, les objets, noms, plats, tout s’entremêle, les scènes dans Séoul, la brume, la musique, sont magnifiques et rendent très puissante cette confusion entre réalité et fiction qu’a voulu montrer le réalisateur. 

C’est un film très lent, subtil, mystérieux, malicieux, j’ai beaucoup aimé.

« Mammuth », de Gustave Kervern et Benoît Delépine, 2010

(Vu sur la plate-forme UniversCiné, à laquelle je suis abonnée).

Comment ai-je pu passer depuis 11 ans à côté de cette pépite de poésie ? Mystère et boule de gomme…

Serge vient de prendre sa retraite. Lui qui a toujours bossé, il est perdu, désoeuvré. D’autant que sa femme continue de travailler, elle est un peu plus jeune. Serge s’ennuie ferme à la maison. C’est un sauvage, un taiseux, un doux brut, un gars qu’a pas été habitué à profiter de la vie. Parce qu’elle lui a appris que quand çà roule, çà t’apporte de la douleur. 

Serge, Gérard Depardieu, est magnifique, saisissant dans ce personnage, avec ses cheveux longs et son gros bide. Il m’a beaucoup touchée.
Voilà qu’il lui manque des papiers de ses anciens employeurs pour pouvoir toucher sa retraite. Sa femme n’a pas le temps de s’en occuper. Elle l’incite à ressortir sa moto du garage et à aller réclamer lui-même ses papiers. C’est parti pour un road-movie qui nous fait découvrir son passé, ses anciens employeurs pas nets, son hallucinante famille, son drame, ses fantômes. 

C’est merveilleux. Décalé, loufoque, bourré de sensibilité. Ce film m’a enchantée. Yolande Moreau, que j’adore, est superbe dans son rôle de caissière amoureuse transie préoccupée par la vie, les factures, les bêtises du boulot. La relation de Serge et sa femme est très touchante. J’ai aimé ce film décalé servi par des acteurs que j’adore, y a même Benoît Poelvoorde et puis Miss Ming, deux acteurs que j’apprécie énormément. Bref j’ai passé un moment absolument extra avec « Mammuth » et je le reverrai sûrement, je regarde souvent plusieurs fois les films avec Yolande Moreau, cette femme me fascine.

Les avez-vous vus ?

N’hésitez pas à me faire part de vos derniers coups de coeur-ciné, je suis toujours à la recherche de bons films…