En mai, je n’ai pas eu trop le temps ni l’envie de voir des films, toutefois j’en ai vu quatre bien sympas…

Cosmos, de Zulawski Gombrowicz (2015)

J’ai passé un délicieux moment de cinéma avec ce film complètement absurde.

Deux jeunes parisiens plutôt originaux viennent se reposer au Portugal et tombent sur une vieille pension de famille aux habitants totalement déjantés.

Une folle épopée bourrée de poésie surréaliste, truffée de clin-d’oeils aux classiques, un régal.

Sabine Azéma et Jean-François Balmer y sont épatants.

À voir gratuitement sur la plate-forme Arte TV jusqu’au 27 juin.

🎬

Adieu les cons, d’Albert Dupontel (2020)

Premier film revu en salle ! 🤗

Suze, 43 ans, apprend qu’elle est atteinte d’une maladie auto-immune qui la détruit à petit feu. Elle a trop inhalé de laque dans son salon de coiffure. Elle décide de rechercher l’enfant dont elle a accouché lorsqu’elle avait 15 ans et que ses parents l’avaient forcée à abandonner. Elle est prête à tout pour le voir juste une fois avant de mourir.

Dans sa quête, elle va croiser la route d’un quinquagénaire en plein burn-out et d’un archiviste aveugle plus qu’enthousiaste. À trois, ils vont vivre de sacrées aventures.

Un film intelligent, absurde, caustique, engagé, qui fait réfléchir sur bien des travers de notre société contemporaine, une mise en scène vraiment belle et très originale, du très  bon Dupontel !

À voir au cinéma en ce moment.

🎬

Garden of Words, de Makoto Shinkai (2013)

Un très beau film d’animation japonaise, un court-métrage de 46 minutes traitant d’une complicité naissante entre un lycéen qui sèche les cours car il ne songe qu’à commencer un apprentissage pour devenir cordonnier, et une femme de 27 ans, seule, en détresse, mystérieuse.

Ils se croisent dans un parc de Tokyo, c’est la saison des pluies, chaque jour ils viennent passer le temps dans un petit abri en bois du parc.

Les dessins sont sublimes, flamboyants, très réalistes, on peut sentir les odeurs de la pluie dans ce parc, effet amplifié me concernant car je me suis baladée dans ce parc justement un jour de pluie.

Ce film est une pétite, une vraie poésie visuelle enrichie d’une magnifique musique, très envoûtante.

À voir sur la plate-forme Netflix.

🎬

Pour finir, Retour chez ma mère, d’Eric Lavaine et Alexandra Lamy (2016). Impossible de mettre l’image, tant pis.

C’est le genre de film (comédie) vers lequel je ne vais pas spontanément, voir que je fuis, mais un soir alors que je crochetais, tranquille sur le canapé, le husband en zappant est tombé sur ce film, on a regardé 2 minutes puis accroché et au final passé un bon moment.

C’est une comédie plutôt bien réussie traitant des conflits dans une fratrie, de la sexualité des séniors, de l’entraide. Les scènes comiques sont fines et vraiment amusantes, les sujets sont traités avec délicatesse, la mise en scène est impeccable et surtout, le duo d’actrices Josiane Balasko / Alexandra Lamy est excellent, çà sonne très vrai.

Un moment de détente sympa que l’on peut j’imagine voir en replay sur le site de TF1, mais j’ai pas vérifié.

Et voilà pour mon bilan ciné de mai. Et vous, vous avez vu des films sympas ?