Gros coup de coeur pour ce roman américain.

Annie a élevé ses trois enfants et tenu le foyer durant des décennies, dans une petite ville des Etats-Unis. De tempérament solitaire, très secrète, elle aimait profondément sa famille, toutefois sa situation de femme au foyer, pourtant choisie, l’étouffait énormément. 

Pour s’isoler et se défouler, Annie s’était aménagé un petit espace dans le sous-sol, près de la machine à laver, où dès que possible elle s’enfermait pour composer frénétiquement des assemblages à partir d’objets de récupération. Par hasard, son art sera repéré et Annie deviendra une artiste d’art contemporain renommée.

Le roman se déroule sur les quelques journées juste avant le remariage d’Annie, alors qu’elle est maintenant âgée d’une cinquantaine d’années. 
En effet, quelques années plus tôt, Annie est tombée amoureuse de Viveca, la galeriste new-yorkaise qui l’a découverte et qui vend ses oeuvres. Les deux femmes s’apprêtent à célébrer leur mariage.

Le roman nous projette successivement dans les pensées, les souvenirs et les doutes d’Annie, mais aussi dans ceux de son ex-mari et de chacun de leurs trois enfants. Tout un tas de personnages intéressants gravitent également autour d’eux.
On découvre les liens familiaux, les failles de chacun et peu à peu émerge la terrible enfance d’Annie, sa construction personnelle singulière avec des drames, leurs repercussions sur sa vie. Sont peu à peu dévoilés certains de ses agissements terribles envers un de ses enfants, mais aussi les traces laissées par les drames d’enfance d’Annie sur chacun des enfants.
La famille n’a pas été réunie depuis un long moment et avec stupeur, Annie découvre la fragilité de ses enfants malgré leur vie d’adulte à première vue épanouie. Avec horreur, son ex-mari découvre ce qu’Annie a pu faire vivre à leurs enfants et qu’il n’a jamais soupçonné, accaparé par son travail.
C’est un roman dramatique passionnant, bouleversant, mais jamais glauque, extrêmement humain. Wally Lamb, avec sa plume si riche et subtile (lire absolument le fabuleux « Le chagrin et la grâce ») raconte un personnage qui, le milieu de sa vie passé, affronte enfin ses démons et ses erreurs pour tenter de passer à une autre vie. 

C’est un texte puissant sur le traumatisme, la rédemption, la liberté, qui nous happe par le dévoilement progressif des personnages, par les anecdotes de vie dévoilées, par son suspens psychologique, mais aussi par les petites aventures qui arrivent aux personnages sur ces quelques journées.

J’ai adoré nager dans ce fleuve familial tourmenté mais très beau et extrêmement lumineux.